Les outils « classiques » privilégiés par les recruteurs

Par: LE BRIS 10-9-2019

Catégories:Conseils en recherche d'emploi,

Se trouver là, où les recruteurs se trouvent.

Région Job a publié en ce début d’année les résultats de son étude annuelle portant sur les méthodes de recrutement.

En terme d’outils utilisés, trois canaux se démarquent :

A ces canaux classiques s’additionnent des outils complémentaires comme les réseaux sociaux ou le mobile. On fait le point dans un article dédié.

Région Job menant cette étude annuellement, il est possible de suivre l’évolution des utilisations dans le temps.

 

Les outils classiques restent les plus utilisés

En période de reprise des recrutements, tous les canaux sont mobilisés mais en cette période de crise, les recruteurs ciblent de plus en plus les outils gratuits, type Apec et Pôle Emploi.

Les cabinets de recrutement sont donc moins sollicités, malgré l’expérience qu’ils peuvent apporter. Ils sont plus souvent appelés en soutient sur des profils complexes, qualifiés ou très expérimentés. C’est le cas pour les fonctions informatiques où de nombreux profils sont pénuriques. Les entreprises font donc appel à des cabinets experts ou spécialisés dans ce type de situation.

Les jobboards, des outils incontournables 

95% des recruteurs interrogés utilisent les jobboards pour diffuser leurs offres d’emploi. Et le taux de satisfaction vis-à-vis de cet outil est de 80%.

Les recruteurs s’en servent également pour consulter les CVthèques à 64%, dont 40% le font quotidiennement.

Une majorité d’entreprises ont désormais leur propre site RH (63%). Il sert principalement de site vitrine et permet de diffuser les offres d’emploi propres à la société. Cette rubrique est présente dans 96% des cas. Mais un seul site ne suffit plus. Les recruteurs ont besoin d’entretenir une relation sur la durée avec les profils jugés intéressants. Par exemple, en développant un programme de cooptation (présent dans un tiers des entreprises).