Idées reçues : Recrutement et réseaux sociaux

Par: LE BRIS 10-9-2019

Catégories:Conseils en recherche d'emploi, Employeurs,

Les médias sociaux ont une importance incroyable sur le web. Les spécialistes de la communication et du marketing s’y sont placés rapidement et les RH ont suivi car ils présentent la possibilité de contacter les candidats instantanément.

Les usages se cherchent encore et les avis sont partagés. Certains clament la fin des autres méthodes de recrutement tandis que d’autres descendent ces nouveaux outils en les jugeant inutiles et inadéquates.

Quels sont donc les mythes et les vérités lorsque l’on parle de recrutement et de réseaux sociaux ?

Le CV papier est mort

C’est un discours récurrent dans le monde du recrutement : le CV en version papier ou  PDF serait sur sa fin, remplacé par le CV en ligne et les réseaux sociaux. En réalité, ce CV est encore utilisé par la quasi-totalité des entreprises et RH. Il demeure un résumé formaté de l’expérience du candidat.

La majorité des personnes n’utilisent pas les réseaux sociaux pour le recrutement et tous les métiers ne sont pas adaptés à cet usage. Ces médias sont donc plus perçus comme un complément du CV classique.

Des réseaux sociaux gratuits ?

Le principal frein à l’adoption des réseaux sociaux est leur utilisation chronophage. En comptant le temps de formation celui passé pour maîtriser les outils ou créer du contenu, cela représente un poste à temps plein. Il faut également tenir compte des coûts d’utilisation (comptes recruteurs et premium). Le coût final est finalement assez élevé.

Tout le monde est sur les réseaux sociaux

Beaucoup d’entreprises imaginent que tout le monde est inscrit sur les réseaux sociaux professionnels et c’est une fausse idée.

En France, Viadeo compte 4 millions d’inscrits et LinkedIn 2 millions. C’est une belle performance mais combien de profils ne sont pas mis à jour ? Et malgré ces bons chiffres, ils restent bien en dessous du nombre d’actifs sur notre territoire.

Un accès aux profils pénuriques ?

Les meilleurs profils et ceux pénuriques sont les plus recherchés sur les réseaux sociaux.  Mais la concurrence y est tout aussi rude qu’ailleurs. Et il faut souligner un effet pervers. Les profils très chassés ne jugent pas utile de s’inscrire sur les réseaux sociaux car ils n’en n’ont pas la nécessité pour faire évoluer leur carrière.

Utiliser les réseaux sociaux ponctuellement ?

La présence sur les réseaux sociaux doit être une action sur le long terme. En dehors du sourcing, c’est un travail de longue haleine. Il n’y a rien de pire qu’un espace communautaire abandonné. Cela donne une mauvaise image au candidat.

Des plateformes trop compliquées ? Ou faciles ?

Posséder un compte Facebook personnel est facile mais pour une utilisation pertinente cela demande plus de réflexion. Il faut se demander ce qu’on y fait, ce qu’on y dit, quel type de contenus y ajouter et surtout analyser et comprendre les bonnes pratiques.