IT et informatique : les rémunérations du secteur

Anaïs ADIDI 4-2-2020 14:31
Catégories: Actualité du secteur informatique

Le début d'année est souvent synonyme de publication de barèmes et d'études. Parmi les plus attendus, le barème des rémunérations du cabinet Robert Walters.

Ce dernier confirme le ralentissement de la croissance économique en 2019, mais certains secteurs tirent leur épingle du jeu comme l'immobilier, la finance et l'IT.

 

80% des cadres sont confiants quant au marché de l'emploi dans leur secteur d'activité, ce qui favorise la mobilité. 74% pensent changer d'emploi dans les douze prochains mois et 73% attendent une augmentation de leur rémunération cette année.

 

Les difficultés de recrutement constatées en 2019 vont s'accroître en 2020. Les candidats sont en position de force et vont négocier leurs salaires à la hausse.

 

La rémunération est un aspect important pour l'attractivité des candidats mais elle reste le cinquième critère de satisfaction des cadres français.

62% estiment que le sens de leur contribution est le plus important dans leur satisfaction. 60% affirment que la confiance accordée par le management est déterminante et peut être un motif de démission. 55% accordent une grande importante à un équilibre vie professionnelle/vie personnelle.

 

Dans l'IT et le digital, le nombre d'offres d'emploi a progressé de 19% en 2019. Les profils de responsables cybersécurité sont très recherchés, tout comme les data scientists, dans un contexte d'accélération de la digitalisation des entreprises. Sur ces fonctions, une progression de 13% est possible en 2020.

 

Nous indiquions précédemment que 74% des cadres sont prêts à changer d'emploi, mais pour aller où ?

  • 48% pour des PME

  • 20% pour des grands groupes

  • 26% une entreprise de taille intermédiaire

  • 6% pour un TPE

 

Des intentions de mobilité qui évoluent, car il y a 10 ans les startups avaient le vent en poupe. Aujourd'hui, on constate un net recul car c'est une structure qui demande beaucoup d'investissement de la part de ses salariés, qui engendre un grande pression car il faut faire ses preuves rapidement. Et même si les missions peuvent être à la pointe de l'innovation, les startups font moins rêver.

Les salariés en quête de sens vont le trouver au sein des PME car ils auront la possibilité d'une vision transverse sur leur métier. Ils se sentirons plus concernés et responsabilisés. Il sera également possible de créer plus facilement un lien social avec ses collègues et la hiérarchie.

 

Mais entre la volonté de changer d'emploi et la réalité, il y a parfois un grand pas. En 2019, seulement 20% des aspirants à la mobilité l'ont fait alors que 79% se déclaraient être prêt à la faire.

Et si vous aviez seulement besoin d'un petit coup de pouce ? Chez Neovity, on vous accompagne dans votre recherche ! Contactez directement nos consultants spécialisés dans l'informatique.

 

En poursuivant votre navigation zur le site de Neovity, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre d'enregistrer vos préférences et pour aligner les offres à vos intérêts.
J'accepte

Commenter

© Neovity 2020
Connexion
Pas encore inscrit ? Inscrivez-vous maintenant
En poursuivant votre navigation zur le site de Neovity, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre d'enregistrer vos préférences et pour aligner les offres à vos intérêts.
J'accepte