Quelle évolution pour les métiers du web ?

A l’origine, de nombreuses entreprises n’avaient qu’un seul interlocuteur pour le web, le webmaster. Souvent un professionnel passionné, il possédait une grande liberté et une possibilité d’expérimentation. Il développait des fonctions, des usages et avait plusieurs compétences : développement web, community management, rédaction web, administration réseau, …
Désormais, des services entiers sont dédiés au web avec des métiers spécifiques valorisant les tâches de chacun.

Pour certains cabinets tels que Urbanlinker, il existe 3 types de métiers en vogue :
-Les métiers du Webmarketing : Ils sont piliers de l’entreprise en terme de croissance et de rentabilité. Ils sont indispensables, notamment dans les startups qui ont besoin de résultats immédiats.
– Les métiers de la technique : Il existe un fossé considérable entre l’offre et la demande de ce type de profils. Il n’y a pas assez de profils qualifiés pour combler les besoins du marché, ce qui tend à faire augmenter les salaires de ces professionnels.
– Les métiers liés au mobile. On remarque que la tendance « mobile first » se confirme dans les besoins de recrutement.

La digitalisation

L’essor du digital impacte de nombreuses professions et entraîne une mutation profonde. Les professionnels doivent devenir polyvalents et maîtriser de nouvelles compétences digitales. Et tous les secteurs sont touchés : RH, marketing, finance, …
La digitalisation redéfinit les contours des métiers et les qualités nécessaires à l’exécution des missions.

De nombreuses entreprises sont encore au début de leur transformation digitale; le marché est de fait actif et les métiers porteurs. La tâche pour les recruteurs est de fait compliquée car la pénurie est forte sur ces métiers porteurs. Il devient nécessaire de marketer les offres et de prendre des décisions rapidement.