1 million d’emplois disponibles dans la cybersécurité

En France, tout comme dans le reste du monde, les jeunes diplômés de la cybersécurité ne suffisent pas à combler la demande des entreprises. Les estimations de 2017 sont égales à celles de 2016, et près de 1 million d’emplois ne sont pas pourvus au niveau mondial . D’ici 2019, ce chiffre augmentera pour atteindre 1.5 million.

2 types de postes sont à pourvoir. Les moins qualifiés pour des tâches de surveillance, et ceux de spécialistes qui sont fortement concurrentiels (même avec un niveau moyen d’expérience).

Pour faire face à la pénurie, il devient nécessaire pour les entreprises de créer des partenariats avec les écoles pour recruter les étudiants avant leur sortie de l’école. Même si cela reste une démarche longue et hasardeuse.
L’autre solution est de consolider les outils présents. Cela évite d’avoir à recruter de nouvelles personnes mais nécessite du temps : disponibilité des différents acteurs, évaluation et sélection des outils, formation et mise en oeuvre des solutions. Il faut également évaluer dans les équipes présentes les salariés avec des aptitudes pour la sécurité (compréhension des bases et des enjeux), et les faire évoluer sur le sujet.

En début d’année, l’ISACA (association de professionnels de l’audit, de la sécurité et de la gestion des risques) estimait que dans 4 recrutements sur 10, les candidats recrutés n’ont pas les qualifications nécessaires pour l’emploi proposé et doivent se former.
Malgré les formations de plus en plus nombreuses sur le sujet, 1200 postes sur les 6000 disponibles en France ont été pourvus, entraînant une explosion des salaires.

cybersécurité